Accueil du siteMonika (1953)

Monika (1953)

Un film de Ingmar Bergman

Suivi d’une intervention de Florent Guénard

Mardi 16 Avril 2013, 20h30

Présentation du film par Florent Guénard

Monika est ouvrière dans un magasin d’alimentation à Stockholm, Harry est livreur. Monika (traduction du titre suédois Sommaren med Monika, qui signifie littéralement « un été avec Monika ») est l’histoire de leur amour. C’est d’abord le récit de leur fuite : car pour s’aimer, il faut s’évader, aller loin de la ville, se recréer un monde à soi où le travail et les contraintes du quotidien n’existent pas. Les amants partent sur une île, afin de vivre comme des naufragés, mais ils ne pourront s’aimer que le temps d’un été. L’hiver survient, il faut rentrer et se plier à nouveau aux lois du monde social. Monika est alors le récit d’une séparation : l’amour des époux ne résiste pas à la disparition des illusions sur lequel il s’est construit. Monika quitte Harry, en lui laissant le soin de leur enfant, pour mener une existence où les plaisirs l’emportent sur les peines, et la transgression sur la moralité.

Dans Monika, plusieurs films se superposent les uns aux autres. C’est d’abord un film social, inspiré par le néo-réalisme italien. Monika et Harry ne peuvent échapper à leur condition, qui pèse sur leur amour et finit par le condamner. Dans l’île même où ils cherchent à fuir, la violence est présente, et l’inégalité vécue comme une injustice. C’est aussi un film d’amour : les amants, sur l’île, vivent d’autant plus intensément la passion qu’ils éprouvent l’un pour l’autre qu’elle leur paraît menacée. L’amour ne peut exister que dans ce temps suspendu, parenthèse enchantée d’un été, exception échappant à la répétition du quotidien, et dès lors en tant que telle condamnée à ne pas durer. C’est enfin et surtout un film qui explore la structure du désir et la force des images qui le font naître – ces images qui éveillent l’espoir d’une vie différente, ces images que la mémoire rappelle afin de jouir à nouveau de ce qu’elles représentent, ces images que le cinéma, dont Bergman montre toute la force, met en scène.

Podcast

Vous pouvez désormais écouter ou télécharger l’intervention de Florent Guénard ci-dessous.

Télécharger ce mp3 (clic-droit / enregistrer sous)

Nous avons ajouté ci-dessous les extraits des films évoqués et discutés par Florent Guénard au cours de son intervention.

Extraits

Florent Guénard

Maître de conférences au département de philosophie de l’université de Nantes (CAPHI). Domaines de spécialisation : Philosophie morale et politique. Philosophie du XVIIIe siècle. Rédacteur en chef de la revue La vie des idées.

Voir sa fiche sur le site du Centre Atlantique de Philosophie.


Du même intervenant...
Nos partenaires :

  Le site PHILONEMA est mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons BY - NC - ND 2.0 France.      Contrat Creative Commons   Mentions légales