Accueil du siteNotorious (1946)

Notorious (1946)

Un film d’Alfred Hitchcock

Suivi d’une intervention de Vincent Boyer

Jeudi 3 mars 2016, 20h30

Présentation du film par Vincent Boyer

« This is a very strange love affair » murmure Alicia Huberman (Ingrid Bergman) à l’oreille de Devlin (Cary Grant) dans un hôtel de Rio. En effet, prostituer la femme qu’on aime pour en faire une espionne au service des Etats-Unis n’a rien de banal et si le client malgré lui est Alexander Sebastian (Claude Rains), un nazi en fuite qui prépare un attentat nucléaire, cela l’est encore moins. C’est pourtant l’histoire de Notorious/Les Enchaînés (1946), thriller émotionnel avant tout.

Si, comme l’affirme François Truffaut, ce qui intéresse Alfred Hitchcock c’est de mettre en scène des dilemmes moraux dans des films dont les trois éléments principaux sont la peur, le sexe et la mort, alors Notorious représente bien la « quintessence » du film hitchcockien. Le dilemme de Devlin – servir son pays ou avouer son amour pour Alicia au risque de tout faire échouer – se lisant à même la structure de ce film parfait où l’avancée de l’histoire d’espionnage est toujours ralentie par des gros plans de visages où il n’est plus question que d’émotions.

Vincent Boyer

ATER au département de philosophie de l’université de Nantes et agrégé, spécialiste de philosophie générale et de philosophie morale anglo-saxonne, Vincent Boyer rédige une thèse sous la direction de Cyrille Michon intitulée Penser l’obligation des promesses.

Voir sa fiche sur le site du Centre Atlantique de Philosophie.


Du même intervenant...
Nos partenaires :

   Mentions légales